Menu
photo-introduction

Traitement de la douleur chronique – Kinésithérapeute à Liège

Votre psychologue Sandrine Bertrumé et votre kinésithérapeute Adeline Delhez, du centre Corpus & Anima à Liège près de Seraing, Grâce-Hollogne et Chaudfontaine, peuvent vous aider à sortir du cercle vicieux de la douleur chronique.

Les douleurs persistantes depuis plus de 3 mois sont considérées comme des douleurs chroniques. Si vous êtes dans ce cas, notre kinésithérapeute et notre psychologue peuvent vous aider à surmonter ces douleurs par différents moyens et techniques.

J'ai mal depuis plusieurs mois . Est-ce que je souffre de douleurs chroniques ?

traitement douleur chronique Liège

Après quelques jours, une douleur persistante modifie le système nerveux et les tissus "douloureux".

Votre douleur est au corps ce que le système d'alarme est à la maison. Le rôle de la douleur est de prévenir du danger. Mais parfois, ce système peut se dérégler. Imaginez que l'alarme de votre maison se déclenche quand un chat passe dans votre jardin ! Vous alerter d'un tel événement n'a aucun intérêt ! Pour la douleur, il en va de même. Votre corps peut parfois vous avertir d'un danger imminent alors qu'il n'y a aucune lésion !

Pour vous aider à réutiliser votre "alarme" corporelle correctement, la psychologue et la kinésithérapeute du centre Corpus & Anima situé à Liège (proche Grâce-Hollogne, Seraing) sont formées à la gestion et au traitement de la douleur chronique.

Comment vaincre la fibromyalgie grâce à mon kinésithérapeute ou mon psychologue ?

La fibromyalgie n'est pas encore très bien expliquée scientifiquement. Nous pouvons cependant affirmer que le système nociceptif (de la douleur) des personnes fibromyalgiques est modifié : les influx nociceptifs (=désagréables) sont transmis plus facilement au cerveau que chez les personnes ne souffrant pas de fibromyalgie. Les cerveaux recevant ces informations nociceptives les interprètent comme étant des informations douloureuses et va donc agir en libérant des substances inflammatoires dans le sang et améliorer les capacités des nerfs à amener des informations nociceptives au cerveau. Cela va créer un cercle vicieux dont il faut sortir. 

Votre psychologue va vous aider à gérer vos douleurs de différentes façons, par exemple en vous habituant à mieux supporter vos douleurs ou encore via des séances d'hypnose. Nous avons tous notre propre système antidouleur: celui-ci est 60 fois plus puissant que la morphine ! Votre psychologue peut vous apprendre à l'utiliser !

Formée au traitement de la douleur chronique, votre kinésithérapeute basée à Liège près de Seraing et Chaudfontaine, quant à elle  va vous réapprendre à bouger, à retrouver le goût de l'activité physique et du mouvement. Prenons par exemple les sportifs : la libération d'endorphine et de dopamine après un entraînement augmente le bien-être général et augmente le seuil de la douleur.

J'évite de bouger car j'ai mal ! Est-ce une bonne chose d'éviter les mouvements ?

La peur de bouger s'appelle la kinésiophobie. Dans le cas des traumatismes ou des troubles musculo-squelletiques aigu, comme lors d'une entorse ou d'une tendinite récente, il vaut mieux rester au repos.

Mais dans d'autres cas, l'absence de mouvement peut avoir de très mauvaises conséquences. Dans le cas des douleurs lombaires (le bas du dos), par exemple, le fait d'éviter de bouger va non seulement ankyloser (en-raidir) vos articulations, mais aussi diminuer la force et le tonus de vos muscles du dos. Ceux-ci ne travaillant pas vont s'atrophier et vont donc perdre leur capacité à maintenir la colonne vertébrale comme ils le devraient. Cette diminution du maintien de la colonne ainsi que son enraidissement vont provoquer encore plus de douleur lors du mouvement. Mieux vaut donc continuer à bouger pour éviter ce problème, plutôt que de devoir réapprendre à se mouvoir. (sans oublier que l'activité physique améliore aussi vos capacités cardiaque et respiratoire) !

Contactez-nous

Consultez également :